Takarazuka kagekidan Index du Forum
 
 
 
Takarazuka kagekidan Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Histoire "Tale of Two Cities"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Takarazuka kagekidan Index du Forum -> Spectacles -> Tsukigumi -> Avant 1990 -> A Tale of Two Cities / Heat Wave
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mizu Natsuki
Topstar
Topstar

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 1 992

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 14:30 (2008)    Sujet du message: Histoire "Tale of Two Cities" Répondre en citant

Tale of Two Cities



Année 1775, l'Angleterre et la France subissent une période de bouleversements sociaux. Les forces qui mènent à la révolution en France entrent en collision avec un cercle de gens en Angleterre, entrainant des destins entrelacés.

Essais musicaux dans une taverne au milieu d'un violent. Sydney Carton et Lucie Manette viennent se réfugier dans la taverne, c'est leur première rencontre. Lucie Manette, jeune femme orpheline et pupille de la banque de Tellson, a appris que son père est vivant et sorti de prison après dix-huit ans d'incarcération injuste. Elle voyage dans la banlieue Saint Antoine avec M. Jarvis Lorry, salarié de longue date chez Tellson et qui avait travaillé avec son père. Ils trouvent son père à la maison d'Ernest Defarge, un ancien domestique du docteur Manette qui l'a hébergé depuis sa sortie. Malgré la santé mentale chancelante de son père, elle jure solennellement de lui consacrer sa vie pour qu'il se ressaisisse. La famille est transfèrée à Londres et M. Lorry devient un ami de la famille.

Plus tard, le docteur commence à récupérer et reprend sa pratique même s'il lui arrive parfois d'être en transe. Depuis sa decison, Lucie et lui sont devenus trés proche.

Après une période de cinq ans, Lucie et son père sont appelés pour témoigner dans le procès de Charles Darnay, un citoyen français résidant à Londres qui a été accusé de trahison contre l'Angleterre. Lucie témoigne qu'elle et son père ont vu Darnay sur un bateau se dirigeant vers l'Angleterre la nuit où elle a conduit son père à Londres et qu'il s'entretenait avec d'autres hommes au sujet de documents. Quoique le témoignage soit négatif, Lucie note que Darnay avait été extrêmement gentil et lui a rendu service pour son père sur le bateau et elle espère que son témoignage ne le condamnera pas. Darnay est en fin de compte sauvé par le témoignage précis (lieu et date) donné par une personne. Quand Sydney Carton, défenseur de Darnay, enlève sa perruque pendant le procès il s'avère être le portrait craché de Darnay. Ainsi il enlève toute crédibilité au témoin en terme de certitude.
Darnay est libéré et cette circonstance a permit aux différents protagonistes de faire connaissance : Darnay et M. Lorry, deviennent amis de la famille et Carton de Sydney, un visiteur régulier, mais pas entièrement bienvenue car il est fréquemment ivre, maussade et grossier. Même si les autres se plaignent de lui, lors d'une soirée il se confie à Lucie et lui dit qu'il n'a rien à faire de sa vie et ne s'améliorera pas avant de mourir. Il veut qu'elle sache qu'elle réveillée des sentiments qu'il pensait avoir détruit il y a longtemps. Elle lui demande si elle peut l'aider, il ne répond pas dit pas, mais il veut qu'elle sache qu'il se soucie de son désarroi. Le groupe continue à se voir régulièrement et sur une soirée particulière, Lucie note qu'il y a du sinistre dans l'air, comme si elle était capable de prédire le danger et le trouble dans son avenir. Mais la famille continue à être heureuse et Lucie épouse finalement Darnay, qui dit à son père qu'il a un secret que personne d'autre ne connaît. Docteur Manette demande à Darnay de garder le secret jusqu'au matin du mariage, ce que fait Darnay.


Une année passe. Darnay retourne en France pour faire attention à l'affaire qui lui avait mis dans l'embarras en Angleterre. Il rend visite à son oncle, un aristocrate corrompu si cruel que lorsque son conducteur de chariot a imprudemment écrasé et tué l'enfant d'un paysan, il a blâmé les paysans de se trouver sur le chemin. Après le diner, Darnay se réveille pour constater que son oncle a été assassiné.

Il revient en Angleterre et plusieurs années s'écoulent, Lui et Lucie ont deux enfants, un fils et une fille. Le fils décède jeune mais la famille continue à être relativement heureuse malgré cette tragédie. Mais les métiers à tisser ne sont plus à la mode et M. Lorry note que beaucoup de clients de Tellson à Paris transfèrent frénétiquement leurs comptes à la succursale de Londres, signalant quelque danger à Paris.
Il note qu'il devra voyager à Paris pour aider le bureau à traiter le volume des demandes. Un jour, M. Lorry fait remarquer à Darnay qu'il a reçu une lettre adressée par un Marquis st. Evrémonde par les bons soins de Tellson. Darnay dit qu'il connaît l'homme et livrera la lettre; en vérité, Darnay est le Marquis st. Evrémonde, un descendant des dirigeants corrompus de France. La lettre est d'un vieil ami, emprisonné injustement et qui craint une exécution proche. Darnay, qui a si longtemps évité la France par crainte des conséquences de son héritage n'a plus le choix et doit y retourner.

Il va défendre son ami et se rend rapidement compte que la situation est plus mauvaise qu'il ne pouvait l'imaginé. Une révolution a eu lieu, les paysans ont renversés le gouvernement et assassinent les représentant de l'ancien régime. Darnay est immédiatement arrêté, malgré ses tentatives pour leur dire sa différence avec son père et son oncle. Ils refusent son témoignage et Ernest Defarge, devenu un révolutionnaire, envoie Darnay en prison. A ce moment-là, Lucie et son père ont appris le voyage de Darnay, conscient qu'il est probablement en danger de mort. Les révolutionnaires traitent le docteur Manette comme un héros, parce qu'il avait si longtemps souffert des mains même du gouvernement qui les a opprimés. À cause de son influence, il est en mesure d'intervenir au nom de Darney.

Il est libéré, mais avant la fin de la journée, il est repris suite à des accusations de trois citoyens français. Il est forcé de subir un autre procès, il apprend que les citoyens en question sont : Ernest Defarge, sa femme et ledocteur Manette. Quand le docteur Manette déclare qu'il n'a jamais accusé Charles, Defarge présente un papier au tribunal et le lit haute voix. Le papier s'avère être un journal que le docteur Manette avait écrit après dix ans dans la prison et avaient caché dans une cheminée. Defarge l'a découvert quand les paysans ont tout détruit. Le comte révèle que le docteur Manette avait appris que le Marquis st. Evrémonde et son frère avait cruellement assassiné un paysan et il l'a appris parce les hommes qui ont secourus les victimes avant leur morts. Il a vu comment les frères ont traité leurs victimes si cruellement et il avait écrit une lettre au gouvernement les informant de ce fait. Les frères Evrémonde en ont entendu parler et fait prisonnier. Sa femme n'a jamais été informée de ce que lui est arrivé. C'est pour que le docteur Manette a maudit les frères Evrémonde et tous leurs descendants.

Après la lecture, la cour éclate dans un tumulte et le tribunal vote unanimement pour l'exécution de Darnay. Lucie et son père sont présent, à ce moment-là, Carton et lui et M. Lorry venuent de Londre se concertent sur l'attitude à adopter. Pendant ce temps, le docteur Manette essai de sauver Darnay, mais il retombe dans son état de trance et est incapable de poursuivre. Par une série de coïncidences, Carton découvre qu'un des témoin contre Darnay à son procès d'il ya quelques années, travaille comme espion en France. Il apprend aussi qu'il est un espion dans la prison où Darnay est retenu, il le fait chanter pour avoir accès à Darnay. M. Lorry fait remarquer solennellement que cela n'aidera pas Darnay et Carton affirme que leurs destins semblent scellés. Carton, cependant, a d'autres plans. Il va à la prison le jour de l'exécution de Charles sur le prétexte d'une dernière visite. Mais à l'intérieur, il utilise sa resemblance physique et sa capacité de manipuler l'espion pour ôter le sacrifice suprême. Il drogue Darnay, emporte des vêtements de rechange avec lui et troque sa vie avec l'espion. Darnay, Lucie, docteur Manette et M. Lorry sont cachés dans un chariot. Il ne dit à personne son plan. Ils attendent dans leur chariot le retour de Carton pour qu'ils puissent quitter la France.

Le reste de la famille est en danger à cause de Madame Defarge, qui veut tous les dénoncer. Le paysan que les frères Evrémonde ont assassiné était son frère et elle veut sa vengeance. En attendant, l'espion fait la contrebande de Charles et la famille s'échappe de la France. Carton, cependant, va à la guillotine et meurt pour Lucie, lui tenant sa promesse : "Je mourrais pour préserver la personne que vous aimez à vos cotés".

Juste avant de rendre l'âme, il pense que ce dernier acte est la meilleure chose qu'il ait jamais fait.



Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 14:30 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Takarazuka kagekidan Index du Forum -> Spectacles -> Tsukigumi -> Avant 1990 -> A Tale of Two Cities / Heat Wave Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com